Pourquoi un PAPI 2 ?

Suite au bilan des premiers PAPI, l’Etat a choisi en 2009 de rénover ce dispositif et de permettre d’assurer la transition avec la mise en œuvre de la directive européenne 2007/60/CE du 23 octobre 2007 relative à l’évaluation et à la gestion des risques d’inondation.

Dans ce contexte, le SIAV a répondu au nouvel appel à projet de l’Etat pour obtenir la labellisation PAPI 2 afin d’assurer la continuité des opérations du Plan Vidourle validées par l’inspection de l’Instance de Conseil et d’Appui Technique (ICAT) en 2009 / 2010.

  • Les délais contractuels du PAPI 1 étaient insuffisants pour permettre l’entière réalisation du programme initial Plan Vidourle
  • Une volonté d’amplifier la dynamique créée sur le territoire en matière de gestion du risque inondation
  • Participer et suivre l’évolution des réglementations de la Directive Inondation
  • Répondre à l’attente des élus et des populations encore aujourd’hui traumatisés par les événements dramatiques de 2002.

La stratégie repose sur 2 principes :

  • Améliorer la prévention du risque d’inondation
  • Accroitre la protection lorsque la suppression du risque n’est pas vraiment possible en favorisant la recherche de solutions optimales en terme hydraulique, d’occupation des sols, environnemental et économique.

Les axes du PAPI 2

  • Axe 1 : Amélioration de connaissance et de la consciente du risque
  • Axe 2 : Surveillance, prévision des crues et des inondations
  • Axe 3 : Alerte et gestion de crise
  • Axe 4 : Prise en compte du risque inondation dans l’urbanisme
  • Axe 5 : Actions de réduction de la vulnérabilité des biens et des personnes
  • Axe 6 : Ralentissement des écoulements
  • Axe 7: Gestion des ouvrages de protection hydraulique

Budget total  pour l’ensemble de ces réalisations, estimé à 70 millions d’euros.

Le PAPI 2 s’inscrit dans le Contrat de rivière (Volet D) et permet d’entretenir la dynamique existante sur le territoire et de garantir la cohérence voire la convergence entre les actions de protection contre les crues, les programmes d’entretien des cours d’eau, la restauration des secteurs dégradés, la préservation des zones humides et la mise en valeur des milieux.

Quelques réalisations dans le cadre du PAPI 2

Outre les actions liées à la sensibilisation scolaire, à l’amélioration de la gestion de crise et à la réduction de la vulnérabilité, la contractualisation du PAPI 2 pendant la période 2012 – 2017, a permis de réaliser les opérations suivantes :

  • Confortement de la Digue de 1er rang et des zones de surverse sur la commune d’Aimargues.
  • Création du bassin de rétention Garonnette – Quissac
  • Opération Alabri en pays de Sommières sous maîtrise d’ouvrage de la Communauté de Communes du Pays de Sommières. Ce programme a ainsi permis la réalisation de 222 diagnostics et de financer 458 000 € de travaux (espaces refuges, clapets anti-retours, séparation circuits électriques, batardeaux…) afin de réduire la vulnérabilité au risque inondation des logements.

Avenant au PAPI 2

Un avenant 2 au PAPI 2 Vidourle a été contractualisé fin2018 avec les différents partenaires. Il porte la durée du PAPI 2 jusqu’à la fin 2020 et prévoit, outre la poursuite des actions engagées, l’inscription d’un important programme d’études préalables aux opérations de travaux en rive droite et gauche du Vidourle, des études hydrauliques sur la Bénovie, Saint-Hippolyte-du-Fort, Quissac et Logrian-Florian ainsi que les réflexions nécessaires pour l’élaboration du PAPI Vidourle 3, et notamment l’élaboration d’un projet d’intérêt commun pour la protection de la ville de Sommières. Cet avenant devrait donc permettre notamment de poursuivre et terminer les actions prévues et engagées dans le PAPI 2, de finaliser les études de projet en cours et préparer les projets à inscrire dans le PAPI 3, tout en maintenant les processus de concertation en cours et en assurant une continuité effective entre les actions du PAPI 2 et celles du PAPI 3.

Vers un PAPI Vidourle 3

L’appel à projets relatif aux PAPI 2 lancé en 2011 s’étant achevé en 2017, un nouveau dispositif de labellisation est ainsi mis en place à compter du 1er janvier 2018. C’est dans ce contexte, afin de poursuivre la dynamique initiée après les crues de 2002, que l’EPTB Vidourle a décidé de présenter un nouveau programme d’actions qui doit répondre au nouveau cahier des charges PAPI 3.
Ainsi, à partir du mois d’octobre 2019 et tout au long de l’année 2020, le PAPI Vidourle 3 sera élaboré avec l’appui d’un prestataire extérieur et conformément au cahier de charges national ; l’objectif étant d’aboutir à une labellisation du programme d’actions en 2021.

L’élaboration se déroulera en plusieurs phases :

  • Phase 1 : Diagnostic approfondi et partagé du territoire
  • Phase 2 : Stratégie du PAPI Vidourle 3
  • Phase 3 : Elaboration concertée du programme d’action du futur PAPI complet, proposition de fiches-action, identification des maîtrises d’ouvrage et élaboration des plans de financement potentiels ;
  • Phase 4 : Analyse environnementale, analyse–multi-critères et intégration du risque dans l’aménagement du territoire
  • Phase 5 : Montage du dossier de labellisation du futur PAPI complet et accompagnement jusqu’à la labellisation

Par ailleurs, conformément au cahier des charges PAPI 3, la concertation avec les parties prenantes et la consultation du public seront mises en œuvre tout au long de la mission permettant d’aboutir à un projet partagé et de faciliter sa mise en œuvre et sa portée.