Les ouvrages de rétention

    Création du bassin de rétention Garonnette – Quissac

    Faisant suite à l’étude de faisabilité des bassins de rétention, lancée en janvier 2013, situés sur les communes de la Haute et Moyenne vallée du Vidourle et dont le programme a été validé par la mission des experts de l’Instance Interministérielle de Conseil et d’Appui Technique (2009), le Syndicat du Vidourle ; Etablissement Public Territorial de Bassin ( EPTB Vidourle) ; poursuit des investigations complémentaires pour confirmer et optimiser l’impact de ces ouvrages.

    L’EPTB Vidourle, a lancé deux consultations pour le choix d’entreprises spécialisées en topographie et en géotechnique afin de fournir des données au bureau d’études BRI/ISL/Egieau en charge de l’étude de faisabilité.

    les conclusions auront pour objectif de statuer techniquement sur la faisabilité des 9 bassins de rétention.

    Cette étude validée par l’ensemble des partenaires financiers : L’Etat, la Région Languedoc Roussillon, le Conseil général du Gard et de l’Hérault, et qui concerne la Haute et Moyenne Vallée du Vidourle, permettra de connaître les aspects hydrologiques, hydrauliques, environnementaux avec un intérêt particulier sur l’acceptabilité sociale du projet.

    Tous ces éléments vont donc permettre de tirer les premières conclusions de l’étude de faisabilité d’ici à la fin 2013 et connaître les suites à donner à cette opération afin de mieux sécuriser les communes de la haute et moyenne vallée.

    Quissac inondée

    La digue de 2nd rang de Le Cailar et de Gallargues-Le-Montueux ; ainsi que les huit autres bassins de rétention seront programmés dans le cadre d’une prochaine labellisation en continuité des aménagements du Plan Vidourle.